Absent au monde depuis 27 ans

Publié le par vieviablog

img074.jpgAujourd'hui 18 novembre cela fait 27 ans que mon père est mort.

Il avait alors exactement mon âge.

Je suis donc maintenant plus âgée que mon père l'a jamais été. Drôle d'impression.

Il n'a presque rien su de ma vie d'adulte. Il a juste eu le temps de me savoir mariée, avec un homme qu'il estimait.

 

 Il n'a bien sûr pas connu ses petits-enfants.

Ses derniers mots me concernant, il les avait écrits, car il ne pouvait plus parler.

C'était quelques semaines ou jours avant sa mort. Il avait entendu ma mère parler au téléphone d'un enfant à venir (la première fille du frère de Serge, née précisément la veille de sa mort, le 17 novembre), et de cette conversation il avait déduit que j'attendais peut-être un bébé.

Il a écrit sur une feuille "Haben sie was zu gut ?" (attendent-ils un bébé ?)

Sans doute espérait-il apprendre la nouvelle d'une naissance prochaine, avant de quitter ce monde.

Hélas, cela n'a pas été.

Il a eu le temps de savoir que l'héritage de la maison "était réglé", que mon frère l'habiterait, que ma mère y aurait l'usufruit. Sans doute fut-il réconforté par l'idée que ma mère pourrait continuer sa vie sans lui.

Il n'a rien connu de ce qui fait notre vie actuelle: le téléphone portable n'existait pas encore, l'ordinateur arrivait tout doucement, mais sans l'internet.

 

Que reste-t-il de lui aujourd'hui ?

Quelques souvenirs dans les mémoires de ses enfants et de celle qui avait partagé avec lui 30 ans de vie (il avait espéré fêter en octobre 1986 ces 30 ans, avant que la maladie ne s'impose)

Le souvenir d'un homme droit, loyal, fidèle, mais aussi sensible et fragile, qui aurait voulu être fort, mais ne l'était pas tant que ça.

Curieusement, l'une des personnes qui a compris mon père fut Roger, le deuxième mari de ma mère, qui parfois disait une phrase très juste le concernant, me touchant alors en plein coeur.

Alfred Bullmann n'est plus depuis longtemps.

Il n'est plus que dans nos souvenirs.

         (Photo faite à Seltz, à l'automne 1984)

 

Publié dans Souvenirs

Commenter cet article